Hôpital Le Kem à Thionville : dormez sur vos deux oreilles

 Hypersomnie, syndrome d’apnée, insomnies terreurs, narcolepsie, etc. Un tiers des Français est atteint de trouble du sommeil. Un fléau qui, de surcroît, est très souvent ignoré par ceux-là même qui en souffrent : on estime ainsi que la plupart des gens touchés par le syndrome d’apnée du sommeil l’ignorent. Or, ces troubles peuvent avoir des conséquences catastrophiques sur les patients : troubles de la vigilance, somnolence – et conséquence quand celle-ci survient au volant ou durant toutes autres activités potentiellement dangereuses – mais aussi, à plus long terme risques cardiovasculaires, etc.

Pour Michaël Munier, directeur général du Groupe SOS Santé, la question du sommeil est « un véritable enjeu de santé publique ». C’est le sens de la mise en place, dont le coup d’envoi officiel a été donné jeudi soir à l’hôpital le Kem de Thionville, du réseau des centres du sommeil que le groupe met en place avec Serenity medical services. Un réseau appelé à devenir le leader au plan national dans le domaine.
CEREVES, le centre thionvillois entré en service au mois d’octobre dernier, propose un concept innovant de prise en charge, mis au point en collaboration avec le Pr Vespignani.
CEREVES est placé sous la responsabilité du Dr Joseph Dib, neurologue. Il a déjà accueilli 80 patients en à peine 3 mois.

Sommeil et vigilance

« Le service dispose de six chambres et d’un centre technique qui permet la surveillance en temps réel des enregistrements et des patients. En fonction des pathologies suspectées, ceux-ci peuvent passer quelques heures ou plusieurs jours dans le service pour que leur sommeil soit analysé au terme d’enregistrements, pratiqués de nuit ou de jour, durant des siestes. L’objectif est d’enregistrer leur activité cérébrale durant le sommeil mais aussi les mouvements de leurs yeux, de leurs jambes, leur respiration, rythme cardiaque, etc. Nous testons et analysons également les capacités de vigilance. » Les données ainsi produites sont ainsi analysées afin de permettre qu’un diagnostic soit posé sur les maux dont souffrent les patients et un traitement proposé. Afin de permettre à chacun de retrouver un sommeil serein.

 

ARTICLE DE L'EST REPUBLICAIN
H. B. herve.boggio@republicain-lorrain.fr